Père et Fils sur le Chemin de Saint-Jacques

J’ ai rattrapé ces deux Suisses-Allemands sur le chemin en entrant dans les Asturies :

David (12 ans) marche avec son père Norbert vers Compostelle. Il y arrivera, car il a la confiance : en lui-même, en son Père, en le chemin…

Ensemble, ils réussissent l’impossible… Il est vrai que pour un petit garçon blond intelligent et mignon, tous les coeurs et toutes les portes s’ouvrent. Il y a toujours une place pour eux, même dans un gîte ou une auberge déjà complète…

Ils ont un minimum de bagages : une seule paire de sandales mais deux paires de chaussettes.. ! Mais déjà beaucoup d’expérience. Norbert a accompli le Camino Frances l’année dernière et sait ce qu’il -et ce que son fils- peut faire. Le papa est en général plus fatigué que son fiston à la fin d’une étape…

Ils sont devenus mes copains de chemin.

Ils sont de Bâle dans le « Dreiländereck » et David est à l’école en France à Saint-Louis et parle Français sans accent comme les gosses de chez nous…

Ensemble nous avons beaucoup ri…

Publicités

Bonjour les Asturies !

A Santillana del Mar le 14 Août, il ne me restait plus que 500 KM pour arriver à Saint-Jacques de Compostelle !

J’ai quitté la Cantabrie (dont le slogan tourististique « Cantabrie infinie » me faisait redouter une longue traversée) pour entrer dans les Asturies (Capitale Gijon, ou je me trouve aujourd’hui)

Je me revois en Bretagne : les hortensias et les mouettes sont là et il pleut presque chaque jour. Les étapes de marche par temps couvert sont très agréables, et les gens boivent du cidre en masse !

Lire la suite