A nouveau : Hospitalero à San Vicente de la Barquera (Août 2013)

….”  Il y a deux façons de faire le chemin de Saint-Jacques : en allant soi-même à pied à Santiago, ou à un endroit sur le Chemin en aidant les pélerins qui y vont …“

…du 20 août au 4. Septembre 2013  je serai de nouveau Hospitalier volontaire à l´auberge de San Vicente de la Barquera sur le Chemin du Nord (60km à l´ouest de Santander sur le Camino del Norte )

desayuno

Sofia et sa fille Monica à l´entrée de l´auberge de pélerins

Albergue de Peregrinos El Galeón

Sofia Pozas & Luis Izquierdo

Calla Alta, nº 12 in San Vicente de la Barquera – CANTABRIA

Tel: +34 942 71 53 49 und mobil 664 568 841

www.guianortesantiago.com

pozas78@gmail.com

Publicités

Hospitalier en Espagne en 2010

… il est dit que les changements initiés par le chemin de Saint-Jacques ne  commencent vraiment que lorsque le pèlerin est rentré chez lui…

… la continuation du Chemin c´est d´aller accueillir bénévolement et aider les jacquets dans leur pèlérinage. Pour moi, donner aux pèlerins, c´est rendre un peu au Chemin une partie de tout ce qu´il m´a donné…

Padre Ernesto avec les Pèlerins à Güemes

… Je serai hospitalier bénévole du 15 au 30 aout 2010 chez le Padre Ernesto à l´auberge de Güemes, 20 kms avant Santander en Cantabrie :

Albergue La Cabaña del abuelo Peuto

Padre Ernesto Bustio

Güemes – 39191 Bareyo

Tel : + [34]  942 62 11 22

Mail : ernestobustio@yahoo.es

http://caminodesantiago.consumer.es/albergue-la-cabana-del-abuelo-peuto.

http://sethfromsomewhere.com/2010/04/21/camino-etapa-11-guemes-to-santander/

… quand le Jacquet devient Hospitalier…

Du 22 aout au 4 Septembre 2009,  je serai au service des pèlerins en tant qu´hospitalier bénevole au Couvent de Malet à Saint-Come-d´Olt  (sur le Chemin du Puy, juste après le passage de l´Aubrac, en descendant dans la vallée du Lot).

A mi-chemin : le but est en vue !

L’étape double de Bayonne (Feria oblige!) au pays Basque marque une césure, car approximativement au milieu du pélérinage (déjà marché environ 880 kms et environ autant qui restent!) et amène un changement de pays et de langue, puisque vendredi 1er aout, je rentrerai en Espagne…

Le chemin dans sa deuxième partie sera plus marin, car j’ai choisi de rejoindre Saint-Jacques de Compostelle par la côte, à travers le Pays Basque, la Cantabrie (Santander), pour arriver vers la Galicie, vieille province celtique où m’ attend Maître Jacques…

Ci-dessous l’affichage en temps réel de l’intérieur de la nef latérale de la basilique de St Jacques de Compostelle.

Une webcam proposées par la chaine CRTVG (Galice). Clqiuez sur l’image pour aller sur le site. il y a une autre webcam dans la cathédrale; dans la nef centrale.

L’étape d’Argenton sur Creuse, toute la vérité…

Récit d’Alain :

Lorsque je suis arrivé au presbytère, j’ai vu un grand homme blond se lever. Je me suis dit « tiens, un hollandais. Quand il s’est présenté -Jasquez de Mayence…Tiens un allemand. Il m’a demandé ce que je connaissais de Mayence, je me suis fait la réflexion : tiens, un allemand qui parle très bien le français, ca va faciliter le contact. Je lui ai cité quelques vers d’un poème de Louis Aragon « Est-ce ainsi que les hommes vivent » : Lire la suite

le Jacquet est reparti : lentement mais sûrement…

… après 2 jours d’arrêt à Chateauroux, je suis reparti vers Velles (2-7), Argenton sur Creuse (3-7), Gargilesse (4-7), Chambon (Eguzon) le 5-7 et ce soir (6-7) à St-Germain-Beaupré. Ce matin, je suis rentré en Creuse… A propos de la Creuse : les gorges avec la rivière, les barrages et les lacs, d’Argenton à Eguzon, c’était le plus beau chemin et les plus beaux paysages depuis mon départ !

Je fais des « demi-étapes » de 15-19 kms jusqu’à Limoges (dans 100 km); si alors ce n’est pas mieux , j’y ferai une pause sanitaire de 4-5 jours…

En attendant, je mets de la glace et de la pommade…

Pascal

1er Juillet – St Thierry – En pause pour cause de tendinite

Chateauroux !

Un arrêt prolongé pour le jacquet à cause d’une surchauffe des tendons.

Zou ! Au repos 2 jours.

Il a été visiter le chapelle des Cordeliers, pour sûr.