Les montagnes basques, c’est pas du gâteau !

« Qui a la chance d’avoir un cousin basque doit écouter celui-ci »

(très vieux proverbe Gascon)

Mon cousin basque m’avait dit en m’accompagnant vers le début du Sentier Côtier Basque Français à la chapelle Sainte-Madeleine à Bidart :

« …Tu verras tu vas te régaler les yeux… »

Effectivement, je n’avais sur le chemin rien vu d’ aussi beau. Nouveau pour moi cette communion avec la mer, que je retrouve sous un autre aspect après chaque cap que j’ai franchi.

Mais ces paysages paradisiaques, ils ne viennent pas tout seul vers vous. Ecoutons encore mon cousin :

« …Tu verras, le Pays Basque, ça monte et ça descend… »

… Et quels dénivelés ! Le premier jour en Espagne, entre San Sebastian et Zarautz, j’ étais déja plus monté et descendu que pendant mes 40 jours de marche en France sur le chemin de Vézélay

et pour faciliter le chemin :

« attention, les sentiers basques, c’est casse-pattes »

Les sentiers sont très bien aménagés : au Pays Basque français, de Bidart à Hendaye sur les 25 km du bord de mer, avec des marches d’escalier en poutres de sapin quand ça grimpe trop…

Au Pays Basque espagnol j’ai connu toutes les variantes : de la route goudronnée (quand ça ne grimpe pas trop et que les engins peuvent rouler pour faire et entretenir la route)… à la route en béton -lisse ou avec rayures obliques pour que les pieds puissent s’y accrocher- …jusqu’au chemin pavé depuis des siècles qui rappelle au pélerin moderne qu´au Moyen-Age le Chemin montait déjà autant…

quelques liens .

3 Réponses

  1. la carte relief laisse imaginer des vues comme celles-ci… et les difficultés de franchissement qui en sont la rançon! donc, je suppose que tu as choisi « Camino del Norde » en toute connaissance de cause lors de ta préparation. Sûr que la grimpette du Pont du Coney, c’est de la petite bière en proportion. A propos, elle est comment, la « cervesa » locale? ils ont dû trouver des compensations hydrocaloriques à toutes ces dépenses énergétiques, avant le Red Bull?

  2. ça fait rêver tout ça….

    ha ! J’ai vu que tu nourris bien ton site allemand …..je vais sortir mon dico et m’y remettre !
    biz,
    myriam

  3. Bonjour Pascal,

    Mes pensées t’accompagnent toujours. J’espère que tu vas bien et que ce n’est pas trop difficile. Grand merci pour ta carte postale qui m’a fait triplement plaisir : tout d’abord l’immense plaisir d’avoir de tes nouvelles, suivi de celui d’en avoir également de Florence, et cerise sur le gâteau, le timbre postal que tu as pris soin (ou Florence) de choisir pour la carte “la petite fille à la baguette” de pissarro qui est un de mes tableaux préférés.
    Alors pour tout celà Merci !

    L’idée d’avoir fait un blog pour suivre tes pérégrinations est une chouette idée. Nous voyagons ainsi un peu avec toi. Les paysages ont l’air magnifiques et les personnes que tu croisent fort sympathiques. Je pense que tu dois te remplir la tête et le coeur de beaucoup d’images. Cheminer ainsi tout seul ne doit pas être toujours facile mais je suis persuadée que l’aventure vaut la peine que tu te donnes. Je t’encourage à poursuivre, suis très fière de toi, et me surprends même parfois à t’envier.

    Continue de nous faire rêver et prends bien soin de toi.

    Grosses bises.

    Maria.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :